Quelques figures rencontrées dans Nice

Quelques portraits saisis en ville sans pose et dans leur spontanéité.

Une belle diversité de personnes et de chemins de vie

Devant un Portrait


Des fluides moments nul ne voit le passage, 
Et le printemps des jours s’éteint comme il est né ; 
C’est insensiblement, sur le fleuve de l’âge, 
Qu’à la froide vieillesse un homme est entraîné. 

Partagez Likez !
Thème(s) : Catégories Hiver, Un autre regard, Urbain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *